Un resort pour les vedettes: le GoldenEye Resort

Ian Fleming a écrit tous les romans de James Bond de sa villa en Jamaïque. À son décès, sa famille vendit le domaine au gérant de Bob Marley, qui en a fait un repère extraordinaire.

Notre équipe a eu la chance de le visiter, non sans efforts. Puisque ce resort accueille des clients très sélect, n’y entre pas qui veut. Nous avons dû utiliser nos contacts pendant deux semaines afin de pouvoir avoir accès.

L’entrée du resort se distingue carrément de tous les autres resorts que notre équipe a visités. Elle est subtile, cachée, et rien ne marque la présence du Goldeneye Resort. Rien d’autre qu’une simple grille et un employé de sécurité assis sur une chaise. Notre chauffeur privé n’a eu aucun mal à trouver; il est courant que des vedettes s’y rendent pour quelques jours afin de décompresser et prennent un chauffeur privé plutôt qu’un bus – et on les comprend.

La flore à l’entrée du domaine est simple et sauvage, bien que légèrement entretenue. Le pavillon d’accueil est décoré avec goût, sans aucun artifice. Il est simplement paisible. Le personnel, lui, est discret et souriant. Ils sont habitués aux personnalités connues et fortes, mais pas aux professionnels du voyage qui veulent faire un « site inspection ». N’empêche, nous avons été bien accueilli par le directeur et une réceptionniste.

C’est une magnifique propriété – j’ai été très impressionné. Héliport, trottoirs et tables sur le bord de la mer, villas privées au bord de la mer et du lagon. Cuisine haut-de-gamme, cocktails haut-de-gamme, quelques petites plages privées çà et là. Sans compter les plages privées de chaque villa. On peut même aller au spa se faire masser à la nage ou en canot !

On nous a servi le cocktail de bienvenue Goldeneye. Clairement, une coche – que dis-je – dix coches de plus élaboré que n’importe quel autre hôtel que nous avons visité.

Les villa sont au fond des cabanes en bois décorées avec goût. Elles sont simples (si vous cherchez des comptoirs en marbre, vous serez déçu), mais elles sont neuves, très confortables, grandes et luxueuses. Il y vit une ambiance de détente. Sur l’immense propriété, on ne peut être que cent-vingt personnes au maximum à la fois.

J’ai vu des gens de tout âge se la couler douce au bord de leur plage privée. J’ai vu deux personnes en train de négocier les clauses d’un contrat. J’ai vu des couples et des familles attablées, d’autres relaxer sur le bord de la piscine.

Je suis sorti en me promettant d’y revenir avec ma conjointe plus tard, ou revenir pour me reposer seul un jour. Oserez-vous y aller ?

Photos:
David Grégoire
https://www.instagram.com/p/BzdJx_LDUCe/

Image - David Grégoire
David Grégoire
Fondateur d'OWG.com, David voyage dans les caraïbes, en Europe et dans l'Ouest du Canada. Sa ville préférée ? Vancouver. Son activité favorite en voyage ? Le CocoBongo. Son trésor caché ? La Playa Macao en République-Dominicaine. Le Pays où il retournerait encore et encore ? La Jamaïque. 514-677-7418