Lecture: 3 min

Les animaux étonnants du Costa Rica

Vous avez une idée à quoi ressemble un tapir ou un capucin ? Un ocelot, un paresseux ou un quetzal, est-ce que cela vous dit quelque chose ? Au Costa Rica ils y sont en abondance. Venez voir.

Tapir

tapir

Les tapirs mangent principalement des fruits, des feuilles et des brindilles et jouent un rôle très important dans la dispersion des semences dans les forêts sèches à feuilles caduques et les forêts tropicales à feuilles persistantes du Costa Rica. À l’âge adulte, ils peuvent peser entre 150 et 300 kilogrammes (330 à 660 livres). Ces géants forestiers solitaires ont un look unique, mais fonctionnel, puisque leur lèvre supérieure est allongée et ressemble à une courte trompe d’éléphant, ce qui les aide à saisir leur nourriture. Vos meilleures chances de voir un tapir sont dans le parc national du Corcovado, le parc national de Santa Rosa ou la forêt de nuages de Monteverde.

Capucin à face blanche

Les singes capucins à face blanche sont courants dans les forêts sèches, les forêts pluviales et les forêts nuageuses du Costa Rica. C’est un animal très intelligent et il cohabite au sein de grands groupes sociaux pouvant atteindre 30 individus. Les capucins ne sont pas difficiles en ce qui concerne la nourriture, puisqu’ils mangent à peu près n’importe quoi : des insectes et des œufs jusqu’aux fruits et aux fleurs. Le Costa Rica a une population en très bonne santé et peut en apercevoir couramment dans le parc national Manuel Antonio et tout le long de la péninsule d’Osa.

Ocelot

L’ocelot, appelé « manigordo » en espagnol, vit dans les forêts de feuillus, les forêts pluviales primaires et secondaires et les vallées du Costa Rica. Ce beau chat sauvage possède d’énormes pattes, d’où son nom espagnol, qui se traduit par « grosse main ». Ils sont très furtifs et rarement aperçus à l’état sauvage, alors si vous en voyez un, considérez-vous incroyablement chanceux ! Cependant, vous pouvez les voir dans des réserves fauniques, par exemple dans le parc naturel de la cascade des jardins de La Paz. Leurs aliments préférés sont les iguanes et les pécaris.

Le paresseux

Le paresseux à trois doigts est certainement sur la liste des animaux les plus bizarres du Costa Rica, mais il est aussi l’un des plus mignons. Les habitants de la forêt nuageuse et de la forêt pluviale, qui se déplacent lentement, vivent en hauteur dans la cime des arbres. Ils descendent au sol en forêt une fois par semaine pour pouvoir éliminer les déchets. Votre meilleure chance d’en repérer se trouve certainement à Manuel Antonio, dans la péninsule de Osa, ou à Tortuguero. Vous pouvez également en apprendre davantage à leur sujet au sanctuaire de la paresse ou à l’institut de paresse.

Quetzal resplendissant

Le quetzal resplendissant est l’un des oiseaux les plus étonnants du Costa Rica. Ces oiseaux vivent dans les forêts de nuages, et les avocats sauvages sont leur nourriture préférée. Ils sont assez difficiles à repérer, car ils se fondent parfaitement dans leur environnement. Cependant, en repérer un est vraiment un régal ! Ils sont si spectaculaires qu’il existe même au Costa Rica un parc baptisé en leur honneur, le parc national de Quetzal, situé le long de la route panaméricaine avant le Cerro de la Muerte.

Photos
https://www.parcanimalierdauvergne.fr/wp-content/uploads/2017/07/tapir.jpg
https://c1.staticflickr.com/9/8437/7987376456_9090c839ca_b.jpg
https://www.nature.org/en-us/about-us/where-we-work/united-states/texas/stories-in-texas/mammals-ocelot/
https://www.nationalgeographic.com/content/dam/animals/thumbs/rights-exempt/mammals/group/three-toed-sloths_thumb.jpg
https://cdn.birdseye.photo/media/resized/large/004318-109-20141111164902.jpg


Image - Karyane Boisjoli-Desjardins
Karyane Boisjoli-Desjardins
Responsable marketing d’OWG.com, Karyane voyage dès qu’elle en a la possibilité ! Sa ville préférée : Summerside, IPE. Son activité de voyage la plus marquante : faire du parachute à Albufeira au Portugal. Son trésor caché : Leitrim en Irlande.