Lecture: 5 min

Les secrets les mieux gardés du Costa Rica

Réserve naturelle Tirimbina

Avec sa vue imprenable sur sur la canopée depuis ses ponts suspendus, la Réserve naturelle de Tirimbina est un lieu de prédilection depuis longtemps déjà.

Même si les autocars chargés de touristes se succèdent tous les jours et empruntent les sentiers sinueux menant à ce site formidable, l’endroit demeure tout de même méconnu du grand public. Là-bas, il est possible de passer ses journées au coeur de l’action en parcourant leur vaste et sublime trajet ponctué de sentiers et de ponts. Le soir venu, on peut vivre une expérience unique en observant les kinkajous, une espèce de mammifère arboricole nocturne de la forêt humide. Une créature qui laisse encore pantois bon nombre de spécialistes et de naturalistes.

Costa Rica Tirimbina

Outre les nombreux sentiers et les ponts qui surplombent la canopée, il est possible de faire la route du chocolat. Cette visite guidée est une occasion parfaite pour en apprendre davantage sur la culture de cet aliment délectable et pour en goûter une multitude de variétés. Et juste à côté se trouve le Sarapiquis Rainforest Lodge, où on peut visiter un musée riche en histoire ainsi qu’un parc archéologique, en plus d’avoir l’occasion de contempler ce qui se veut probablement la plus belle collection d’artefacts précolombiens du Costa Rica.

Vous pouvez également profiter d’une descente en rafting sur la rivière Sarapiqui. Sur le trajet menant à l’aéroport, des arrêts ponctuels s’imposent pour visiter le Peace Lodge ou encore les Jardins de la cascade La Paz… Et pourquoi pas les deux?

Costa Rica

Le paradis des chutes d’eau

La réserve nationale de la faune sauvage Baru est d’une dimension d’environ 330 hectares et est constituée de mangroves, de rivières, de plages, de baies et d’une riche forêt tropicale. C’est un lieu de prédilection pour les ornithologues puisqu’on peut y apercevoir plusieurs variétés d’oiseaux, dont quelques espèces très rares. Mais au-delà de ce spectacle naturel sublime, c’est la vallée des chûtes d’eau qu’il faut impérativement visiter.

Les chûtes d’eau sont accessibles et on peut y grimper, y plonger, y sauter, les escalader, les descendre en rappel, nager dans ses accalmies ou tout simplement les contempler pour leur beauté majestueuse et le spectacle naturel incomparable.

Le paradis des pauvres

Accessible seulement par voie maritime, le Poor Man’s Paradise Lodge se dresse dans le parc national de Corcovado. Cet établissement est un endroit littéralement paradisiaque.

Son style de construction typique aux Caraïbes est fait de murs aux parements de bois à mi-hauteur avec des moustiquaires en guise de partie supérieure. Les habitations sont construites dans l’ombre des arbres et les fondations permettent d’éviter la marée haute. On peut profiter d’une nourriture savoureuse et d’un petit bar où il est possible de relaxer lors des matinées chaudes à l’orée de la forêt tropicale. Rien de très luxueux, mais que demander de plus ?

Dans la journée, on y retrouve quantité de sentiers et de plages où on peut déambuler au gré du vent. C’est un endroit fabuleux pour faire du snorkeling puisqu’il est protégé par une multitude de petites îles et par de nombreux récifs. Des équipements sont d’ailleurs disponibles pour location. Si la marche ne vous excite pas outre-mesure, il est possible de faire la balade à cheval.

Drake Bay Paradise Lodge Costa Rica

San Gerardo de Rivas

La vue depuis les lits des cabines de la réserve de Talamanca est un incontournable. Si vous l’ignorez, San Gerardo de Rivas est la porte d’entrée permettant d’escalader le plus haut sommet du Costa Rica, le Chirripó. Si nous avons ajouté cet arrêt à notre liste des secrets bien gardés, c’est que les gens ont l’habitude de rayer cet endroit de leur liste en voyant le mot escalade. Mais nul besoin de faire de l’escalade pour venir y faire un tour, en prime, vous pourrez bénéficier d’une des destinations les plus fantastiques de tout le Costa Rica. On retrouve environ 70 kilomètres de sentiers à travers deux réserves (Cloudbridge et Talamanca), et en longeant la rivière Chirripó on peut profiter d’endroits de baignade fantastiques, de chutes sublimes et d’une forêt tropicale enivrante.

Costa Rica

Le Parc International de La Amistad

Généralement, il n’y a que par les ruisseaux à travers la forêt tropicale qu’on peut accéder au Amistad Peace Park. Peu de gens osent s’y aventurer. En plus d’une semaine de trekking, nous n’avons croisé qu’une personne, un indigène qui faisait route dans la cordillère de Talamanca. Il est difficile de visiter La Amistad sans avoir à s’armer d’un équipement de haut niveau.

La nuit, sur la rivière Pacuare

Ce n’est pas un secret bien gardé, il y a longtemps que les touristes savent que cette rivière est l’une des plus majestueuses au monde.Il va sans dire qu’il faut vivre l’expérience au moins une fois dans sa vie: passer la soirée à bord d’une embarcation de luxe (Pacuare Lodge) ou plus rustique (Pacuare River Lodge), en plein coeur de la forêt tropicale.

Pacuare Lodge Costa Rica
Pacuare Lodge Costa Rica

Nous avons pensé faire mention de cet attrait au cas où vous en ignoriez l’existence. Qui plus est, seulement quelques douzaines de plaisanciers peuvent y prendre place lors d’une descente, il est donc recommandé d’y réserver sa place préalablement. Les agences de voyages ne sont pas portées vers cette attraction, puisqu’on ne peut pas y réserver suffisamment de places, il vous faudra probablement faire vos propre démarches.

Genius River Bridge

L’eau chaude du Costa Rica se veut un habitat naturel parfait pour les requins, mais ces derniers ne sont pas dangereux pour l’homme, pour la plupart. En somme, ce sont plutôt les gens qui représentent un danger pour les requins. Les braconniers pratiquent une surpêche qui est profitable pour leur portefeuille. Heureusement, la pêche au requin est une pratique illégale au Costa Rica et les autorités locales n’hésitent pas à redoubler d’ardeur pour mettre un terme à cette pratique répandue sur la Genius River Bridge. D’ailleurs, les agents de la faune de l’endroit ont pour équipement les objets saisis aux braconniers. N’hésitez pas à les saluer et à démontrer votre respect envers eux lorsque vous croisez ces derniers dans leurs installations sur l’île de Cocos.

Photos:
https://www.epicadventureinc.com
https://www.epicadventureinc.com
https://www.soulseedmedia.com
https://www.hbw.com 
https://jameskaiser.com
https://www.jacadatravel.com
http://www.pacuarelodge.com
https://s24584.pcdn.co/wp-content/uploads/2018/11/RQRZE1374-1.jpg
https://s-ec.bstatic.com/images/hotel/max1024x768/917/91757545.jpg

Image - David Grégoire
David Grégoire
Fondateur d'OWG.com, David voyage dans les caraïbes, en Europe et dans l'Ouest du Canada. Sa ville préférée ? Vancouver. Son activité favorite en voyage ? Le CocoBongo. Son trésor caché ? La Playa Macao en République-Dominicaine. Le Pays où il retournerait encore et encore ? La Jamaïque. 514-677-7418