Lecture: 5 min

Mésaventure de voyage

Je vous présente un récit de voyage. Bien que cette histoire soit fictive, les événements par contre sont très réels : une aventure de voyage de quatre jeunes filles, au début de la vingtaine.

Julie, Sue, Mélissa et Valérie rêvent de la mer depuis des années ! C’est leur premier voyage dans le sud et elles ont trouvé un forfait « pas cher » à Cuba, une offre qui convient à leur budget. Elles réservent sur un site en ligne puisqu’ils offrent une remise postale.

Julie : Hey les filles, dans deux dodos ont va être sur la plage !

Valérie : J’ai lu de mauvais commentaires sur l’hôtel où on va. 

Julie : Ça doit être du monde difficile ! Au prix qu’on paye, c’est normal que ce ne soit pas le gros luxe, c’est Cuba quand même ! Mais la plage, j’ai hâte !

Le grand jour est arrivé, les filles, épuisées de leur trajet, entrent dans leur chambre :

Sue : Wow ! As-tu vu les meubles ? Je n’ose même pas m’asseoir, on dirait que les chaises vont casser !

Mélissa : Ouache ! Il y a des taches sur mon lit, on dirait du sang !

Sue : En plus il y a eu une scène de crime ici !

Mélissa : Ce n’est pas drôle, j’appelle la réception pour d’autres draps.

Le lendemain

Le lendemain, nos quatre aventurières arrivent au buffet pour le déjeuner :

Mélissa : Est-ce du pain aux olives ça ou le vert qui a dedans c’est du moisi?

Valérie : Jette-moi ça, c’est moisi ! Je ne mange pas ici moi !

Julie : Il ne faut pas oublier qu’on est à Cuba ! 

Valérie : Peut-être, mais je n’ai jamais entendu dire que la bouffe était comme ça à Cuba ! Il y a une différence entre pas mangeable et moisie !

Les filles sortent sur la « Avenida 1ra » pour aller manger dans un restaurant. Plus tard, après plusieurs heures d’impatience, elles se retrouvent sur la plage.

Julie : Regardez la belle plage, c’est magnifique !

Sue : Il n’y a plus de chaise ? Celles qui restent sont toutes cassées.

Mélissa : Elles sont toutes prises. Il n’est pourtant que 9h. 

Sue : On peut aller à piscine ?  J’y ai vu des chaises !

Valérie : Allez-y, moi je ne suis pas venue ici pour la piscine, au fait, l’as-tu vue la piscine ? Je suis passée par là ce matin, si tu l’avais vue, tu ne voudrais plus y aller !

Mélissa : Qu’est-ce qu’elle a, la piscine ?

Valérie : Ça doit faire des semaines qu’ils ne l’ont pas nettoyée, elle est verte et il y a une tonne de résidus crasseux dedans ! Sans parler des toilettes, n’y allez pas c’est l’horreur, y’en a juste une d’utilisable et elle est dégueulasse ! Les autres, je ne sais pas pourquoi, mais elles sont cassées, et même arrachées !

Julie : Dans ce cas, on va rester à plage et demain on se lèvera plus tôt pour des chaises. Je vais prendre ma serviette et… au fait, je n’ai pas de serviette ?

Valérie : Il fallait aller les chercher avec notre coupon, mais il n’y en avait plus de propres. Il faut repasser cet après-midi, on m’a dit qu’il y en aurait peut-être…

Sue : Peut-être ? Ils devraient tout démolir ici, c’est une vraie honte !  J’ai entendu un couple hier soir qui parlait d’une femme qui est tombée dans les escaliers la semaine dernière, puisque la rampe d’escalier s’est cassée et en chutant, elle s’est fracturé la jambe. Heureusement qu’elle avait des assurances, la facture était assez élevée !

Julie : Des assurances, hélas, j’ai oublié d’en prendre une…

Sue : Sérieusement Julie, on ne part jamais en vacances sans assurance.

Julie : Je n’y ai pas pensé, mais il ne m’arrive jamais rien de toute façon.

Le soir venu

Après une journée ensoleillée à la plage, les filles se retrouvent au resto à la carte de l’hôtel. 

Mélissa : J’espère que ça ne sera pas comme au déjeuner, je vais inspecter toute ma nourriture.

Julie : Il parait que c’est bon. On prend un shooter ? On est en vacances…

Les filles se retrouvent au Kiki’s Club et Sue se gratte pratiquement jusqu’au sang :

Sue : J’ai comme une réaction sur mes jambes. Quelqu’un peut me dire ce que c’est ?  Mélissa : J’en ai un peu aussi sur le corps…

Julie : Moi aussi j’ai ce problème. Est-ce que ça pourrait être des puces de sable ?

Plus loin, près de leur table, une dame âgée dans la quarantaine lui mentionne que ça pourrait être des punaises de lit.

Dame: Regardez sous les draps ; s’il y a des petites taches noires, demandez une autre chambre !

Plus tard, arrivées à la chambre, les filles constatent que non seulement il y a des punaises de lit, mais également des coquerelles.

Mélissa : Le pire, c’est qu’il n’y a même plus de chambres de libres.

Sue : Comment des gens peuvent-ils réserver dans un taudis comme ici ? Vous pouvez être certaines que l’hôtel va avoir de mauvais commentaires.

À la fin du voyage

À la fin du voyage, positive de nature, Julie se rend compte qu’elle aurait dû réserver avec un agent. La semaine a été cauchemardesque pour les filles : manque de papier hygiénique, pas de serviettes de plage de la semaine, une nourriture infecte, manque d’hygiène partout dans l’hôtel et très mauvais service de la part du personnel. Elle se rend compte que si le groupe avait mis un budget un peu plus élevé, elles n’auraient pas eu à payer pour les extras dans les restaurants, les traitements suite aux infections et à l’achat d’une serviette de plage dans les marchés extérieurs.

Si vous avez un budget limité, votre agent de voyage pourrait vous conseiller sur des destinations abordables et même essayer de repérer des spéciaux. N’oubliez pas que d’investir un peu plus pourrait vous éviter des problèmes similaires à ceux vécus par ces quatre filles. 

Maintenant, Julie, Sue, Mélissa et Valérie commencent à épargner pour leur prochain voyage début 2020 et ont trouvé leur agent de voyage suite à d’excellentes références.

Photos
https://www.madmonkeyhostels.com/adventures/wp-content/uploads/2016/11/awesome-adventure-fiji-tour-island-hopping-yasawas-backpacker.jpg
https://i.pinimg.com/564x/71/c3/0f/71c30f56b2b18c99bc2056dd14d3dfaf.jpg
http://i2.wp.com/inews.gtimg.com/newsapp_match/0/1558839293/0

Image - Lison Toupin
Lison Toupin
514 466-9732 http://agents.jaimonvoyage.com/lisontoupin http://agent-externe.ca/