Lecture: 4 min

Où aller danser à La Havane

À Cuba, pourquoi ne pas pimenter votre aventure en explorant les lieux pour danser et ainsi parfumer votre séjour ?

Casa de la Musica 

L’un des clubs les plus populaires de la Ville, vous y trouverez à la fois de la salsa et du reggaeton, selon le groupe. Les frais d’entrée dépendent également du groupe, bien que les grands noms coûtent plus cher pour entrer, cela reste toutefois en deçà de ce que vous auriez payé au Québec. La piste de danse est pleine à craquer dès leur ouverture jusqu’à 6h du matin, heure de fermeture. La musique passe de la salsa au disco et se prolongent jusqu’aux petites heures du matin.

Callejón de Hamel 

Chaque dimanche, à midi, une petite ruelle du centre de La Havane déborde de vie avec la rumba, une musique et une danse rythmées originaires des lieux de vie des Africains esclaves à Matanzas et à La Havane. Hamel Alley regorge de peintures murales et de sculptures de Salvador González Escalona.

Fábrica de Arte Cubano

Brooklyn rencontre Berlin dans la capitale culturelle de La Havane, issue d’une ancienne usine d’huile d’arachide et attachée à la périphérie du quartier artistique de la ville. Créée en 2014, la Cuban Art Factory, idée du musicien X Alfonso, expose des photographies et des peintures murales d’avant-garde. Elle comprend des auditoriums, des bars, un patio, un coin pour cigares et un restaurant. L’endroit attire des foules de plusieurs générations, des voyageurs et des farándula cubains (célébrités), qui viennent profiter de sa musique, sa danse et son théâtre.

Jardines de 1830

Situé au cœur de la ville, le club a généralement des groupes plus petits et une couverture moins étendue, ce qui signifie que davantage de Cubains locaux viennent ici pour danser. Une des meilleures choses à propos du club est la piste de danse en plein air, qui vous permet de rythmer au son de la salsa à la belle étoile toute la nuit avec l’océan en arrière-plan. Les dimanches après-midi sont un mélange de salsa et de reggaeton, deux des styles de musique les plus dansables du moment.

Cafe del Hotel Florida

C’est un petit café tranquille dans le hall de cet hôtel… jusqu’à ce que les groupes se manifestent. Les groupes tendent à être inconnus, mais généralement excellents, et c’est un lieu étonnamment populaire pour les danseurs amateurs. Amusez-vous un peu en dansant avec des « salsateurs » sérieux qui veulent montrer leurs mouvements et vous pourrez même apprendre quelques nouveaux mouvements vous-même. 

Diablo Tun Tun

Le bar reste ouvert tard et a tendance à se remplir à mesure que les autres bars ferment la nuit. Il y a de la musique en direct presque tous les soirs et un DJ est présent le cas échéant. Quelques excellents groupes de salsa jouent ici avec un groupe de reggaeton occasionnel qui est extrêmement populaire pour la danse.

Casa de la Amistad

C’est un endroit idéal pour écouter de la musique traditionnelle et en prime, quelques bons danseurs se présentent à la fête. Ils offrent un spectacle étonnant ou désolant, selon votre humeur et un groupe ou un DJ vient prendre la relève par la suite. Le manoir dans lequel il est logé est très beau et vaut le détour, même si vous ne portez pas vos chaussures de danse.

Café cantante

Avec une vue imprenable sur la Plaza de la Revolucion, le club est un lieu de prédilection pour la musique en direct et la salsa, avec quelques succès disco joués ici et là. Les chanteurs de renom ont tendance à se produire à cet endroit et le spectacle est exaltant, même si vous n’avez pas envie de danser. Le café est proche du piano-bar Delirio Habanero, beaucoup plus calme. C’est amusant de voyager entre les deux, cela permet de pimenter votre soirée de salsa chaude et de jazz cool.

La Cecilia

La Cecilia est un énorme club en plein air qui propose des vedettes de renom de la salsa. Pendant la semaine, c’est un petit café tranquille, mais le week-end, les haut-parleurs sont à fond et la musique résonne. Bien que la plupart des groupes soient spécialistes de la salsa, ils jouent un mix de styles, alors, vérifiez qui joue avant de partir.

Casa de la Trova – Santiago de Cuba

Le succès du Buena Vista Social Club a permis de relancer la carrière d’un certain nombre de crooners cubains et a lancé Chan Chan, la chanson de Compay Segundo, dans le salon de millions de personnes. Ce son musical est ancré dans l’Espagne coloniale et l’Afrique de l’ère des esclaves, combinant des instruments de l’Afrique tels que le bongo avec la chanson espagnole, sans oublier la formidable guitare espagnole à trois cordes. Promenez-vous dans le salon de la Casa de la Trova, datant du XIXe siècle et doté d’un balcon. Au rez-de-chaussée, dansez au rythme des anciens. Les après-midis sont moins intenses que les spectacles électriques offerts en soirée.

La Casa de La Musica – Miramar

Si le club de La Havane est un peu trop bruyant pour vous, le Miramar a des foules moins endiablées. L’endroit présente moins de groupes populaires et est généralement beaucoup moins intense. Moins de touristes viennent au Miramar, ce qui signifie une danse plus authentique.

Photos
https://www.lonelyplanet.com/cuba/havana/entertainment/callejon-de-hamel/a/poi-ent/370003/358014
https://fathomaway.com/what-to-do-in-havana-cuba/
https://www.desumama.com/wp-content/uploads/2016/11/havana-cuba-callejon-de-hamel-latina-travel-blogger-dsm-5.jpg
https://lonelyplanetimages.imgix.net/a/g/hi/t/a811b5e740b56375467a77eab5c69bd9-fabrica-de-arte-cubano.jpg

Image - David Grégoire
David Grégoire
Fondateur d'OWG.com, David voyage dans les caraïbes, en Europe et dans l'Ouest du Canada. Sa ville préférée ? Vancouver. Son activité favorite en voyage ? Le CocoBongo. Son trésor caché ? La Playa Macao en République-Dominicaine. Le Pays où il retournerait encore et encore ? La Jamaïque. 514-677-7418